Ce recueil de nouvelles fantastiques est une réédition bonifiée du précédent ouvrage publié en 2008 aux éditions de la Veuve Noire. Ce livre de 257 pages est maintenant publié par les éditions Six Brumes et fait partie de leur collection «Brumes de légende». En plus des deux nouvelles principales, ce recueil présente dix nouvelles. La première partie, L’arracheur de rêves, est un récit qui s’intercale entre les différentes nouvelles présentées dans ce recueil. Selon les informations fournies par Pierre-Luc Lafrance, ces nouvelles furent principalement écrites entre 1999 et 2004. La deuxième partie est une novella, qui ne se trouvait pas dans la publication initiale, se nomme Dans ses pas.

Jetons un coup d’oeil à la description présenté sur la quatrième de couverture:

 

Depuis qu’il a emménagé dans son nouvel appartement, Marc-Antoine fait des rêves bizarres où il devient quelqu’un d’autre : un voyageur qui parcourt le monde afin de traquer un mystérieux inconnu, un écrivain qui tente de tuer le détective récurrent de ses romans policiers, une femme qui tombe amoureuse d’un personnage de roman à l’eau de rose, une Américaine qui va rencontrer le fantôme de son mari dans une chambre du Château Frontenac, un homme obsédé par la ville de Berlin, autant d’incarnations fantasmagoriques à la frontière de la réalité.

Mais qu’est-ce qui cause ces rêves? Le fantôme de la femme morte dans cet appartement un mois plus tôt? Le propriétaire qui apparaît dans chacun des rêves? Le voisin qui refuse de dormir de peur de se transformer en monstre?

Cette édition de L’Arracheur de rêves est accompagnée de la novella d’horreur inédite, Dans ses pas. Olivier se découvre un don : lorsqu’il marche dans les pas des autres, il peut partager leurs pensées. Cela l’amène à démasquer un monstre qui laisse une trace sanglante sur son passage, tout en découvrant sa propre nature. Et si la magie revenait dans notre monde?

Auteur, conteur et journaliste, Pierre-Luc Lafrance est né en 1979 à Québec. Après deux ans au Yukon, il vient de revenir dans sa ville natale qui a fortement influencé l’écriture de L’Arracheur de rêves, jusqu’à en devenir un personnage à part entière.

 

Détails techniques:
ISBN-13 : 978-2-923864-37-2
257 pages
Format intermédiaire (12,7 cm X 20,32 cm)
Couverture souple
13 ans et +

 

 

L’Arracheur de rêves, de Pierre-Luc Lafrance

Plus tôt en début d’année, mes errances sur Internet m’ont fait découvrir le “Défi littéraire : En 2016, je lis un livre québécois par mois“. En bref, il s’agit d’un défi lancé par le blogue Le fil rouge. J’ai immédiatement trouvé que c’était une excellente idée, spécialement parce que mon répertoire est presque uniquement constitué d’oeuvres américaines, anglaises et françaises. Comme résolution pour 2016,  ça me semblait être une bonne initiative.

J’ai malheureusement échoué.

Malgré tout, j’avais bien l’intention de me trouver quelques bouquins d’auteurs québécois et je suis tombé sur la critique d Ariane Gélinas dans la rubrique Derniers Lus de la revue Brin d’Éternité (numéro 43, p. 106-109) au sujet du livre  L’arracheur de rêves de Pierre-Luc Lafrance. Le nom de cet auteur me disait vaguement quelque chose, car j’avais lu la nouvelle “La thérapie“, parut dans la revue Clair / Obscur (numéro 15, p. 37-45). Cette dernière était une petite nouvelle bien écrite et distrayante, alors je voyais d’un bon oeil l’achat de L’arracheur de rêves qui est un recueil de nouvelles d’horreur et fantastique. Après quelques vérifications, j’ai vu que l’auteur serait présent lors de mon escapade au Salon du livre de Trois-Rivières, alors plutôt que de me faire livrer le bouquin à la maison j’ai cru qu’il serait plus amusant d’aller le rencontrer directement et, bien sûr, lui quêter une dédicace.

Dans son introduction, l’auteur nous explique que ce livre est une réédition ( La Collection Brumes de légende, présentée par la maison d’édition Les six Brumes, est composée de titres réédités) et que pour raisons techniques la première édition ne s’était pas très bien déroulée. Il nous raconte également que, plutôt que de réviser ce bouquin afin de l’améliorer pour sa réédition, il a préféré le laisser intact, avec ses qualités et ses défauts. Il a plutôt choisi de le bonifier en y intégrant la novella “Dans ses pas“, qui occupe la deuxième moitié du livre. Le lecteur a donc l’occasion de voir l’évolution de l’auteur, pouvant comparer ses vieilles nouvelles avec cette novella plus récente.

Les douze nouvelles de ce recueil sont présentées dans cet ordre :

  • L’Arracheur de rêves
  • Le voyageur
  • La dernière enquête
  • Coeur perdu à Québec
  • Chambre 308
  • Berlin rêvé
  • L’art secret de la filature
  • Toutes ces voix en lui
  • Le rêve est une éternité perdue
  • Maman
  • Le masque de la Méduse
  • Dans ses pas

 

Mon appréciation personnelle:

La lecture commence donc avec l’introduction de L’arracheur de rêves, qui raconte l’histoire d’un jeune auteur du nom de Marc-Antoine qui visite et loue un nouvel appartement. Cette nouvelle donne le ton au reste du recueil, car les autres nouvelles y sont intégrées comme étant les rêves de Marc-Antoine. Pierre-Luc Lafrance nous apprend, dans les notes qui se trouvent à la fin de l’ouvrage, que l’idée lui est venue du recueil Books of Blood de Clive Barker. C’était du jamais vu pour moi et j’ai trouvé cela intéressant. À travers les différents rêves du personnage principal, nous avons donc l’opportunité de découvrir d’excellentes nouvelles, bien écrites et plus originales les unes que les autres. Le résultat est distrayant et on se prête facilement au petit jeu de l’auteur, même s’il y a parfois des changements de thématiques assez brutaux entre certaines nouvelles et L’arracheur de rêves. Le dénouement final de L’arracheur de rêves est prenant, même lorsqu’il devient un peu difficile à suivre à cause de la confusion que vit le personnage principal et des interruptions causées par l’introduction des dernières nouvelles.

En fin de compte, j’ai vraiment apprécié la première partie de ce recueil de nouvelles.

Parmi mes nouvelles que j’ai le plus appréciée, il y a:

Coeur perdu à Québec, la petite histoire bien sympathique d’une amoureuse de roman Harlequin,

Chambre 308, une nouvelle presque érotique à la finale amusante,

Toutes ces voix en lui, une nouvelle bien écrite avec un plot twist comme je les aime,

Le rêve est une éternité perdue, parce que j’ai toujours adoré les histoires de chats,

Maman, qui a la saveur d’une bonne Creepypasta,

Le masque de la Méduse, assurément ma préférée, avec une facette historique distrayante et une bonne conclusion.

Ensuite vient la novella Dans ses pas, qui compose la deuxième moitié du livre. C’est l’histoire de Olivier, un manoeuvre dans une usine qui se découvre un étrange don; lorsqu’il marche dans les pas d’une personne, il parvient à lire leurs pensées. Ce pouvoir, que le personnage découvre hasardeusement, le guide vers une aventure fantastique aux saveurs de thriller policier et d’horreur. C’est une nouvelle intéressante, qui devient intrigante dès les premières pages et qui nous tient en haleine durant les quelque cent pages qui la composent. Je crois même qu’elle aurait mérité d’être plus longue. Cette nouvelle vient confirmer les propos de l’auteur au sujet des deux différents styles qui se côtoie dans ce livre. Si, on peut effectivement conclure que Dans ses pas est mieux écrite, (par un auteur ayant gagné en maturité), il faut quand même souligner que les autres nouvelles du recueil ne sont pas moins bonnes pour autant.

En conclusion, L’arracheur de rêves (et la novella Dans ses pas) est une lecture très divertissante. Étant un amateur de nouvelles et de courtes histoires, il est presque certain que je relirais ce recueil dans quelques années, quand mon pauvre esprit aura oublié suffisamment de son contenu pour me permettre de le découvrir à nouveau.

L'arracheur de rêves, de Pierre-Luc Lafrance

L’arracheur de rêves, de Pierre-Luc Lafrance

 

Facebook Comments

A propos de l'auteur

Administrateur
Google+

Amateur d'histoires d'horreur depuis ma plus tendre enfance, je présente sur ce site mes dernières lectures et j'en fais ma petite critique. Je suis également webmestre du site Internet Dark Stories et administrateur de la page Facebook: Histoires macabres et insolites.

Articles similaires

Une réponse

  1. CerchAnore

    Merci pour cette critique, je cherchais justement des idées de lecture…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.