Peur bleue, de Stephen King
C'est plutôt rare mais dans ce cas-ci je dirais que la version cinématographique est plus intéressante que le livre...
La compréhension/complexité5.4
Les personnages5.8
Le genre et les thèmes6
L’intrigue, le suspense5
L’originalité du récit6
Les points forts
  • Récit concis et simple
Les points faibles
  • Les six premiers chapitres
  • Histoire très linéaire
  • Sans surprise
5.6Note finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Peur bleue


By (author): Stephen King

List Price: EUR 5,00
New From: EUR 5,00 In Stock
Used from: EUR 0,01 In Stock


Peur bleue
est la version francophone du roman d’horreur Cycle of the Werewolf, écrit par Stephen King et publié en 1983. La version française originale, L’Année du loup-garou, est parut en 1986 aux éditions Albin Michel. Quelques années plus tard, une nouvelle édition parait chez J’ai Lu dont l’histoire principale du livre se nomme La nuit du loup-garou. La version de ce roman présenté sur l’image est l’édition de 1999. Tout comme l’édition francophone de 1986, elle inclut le scénario écrit par King pour le film Peur Bleue (Silver Bullet), qui fut adapté au cinéma en 1985. La nuit du loup-garou fut traduit de l’américain par François Lasquin.

Jetons un coup d’oeil à la quatrième de couverture:

 

Cette année, le blizzard de janvier n’a pas apporté que de la neige. Les uns après les autres, les habitants de Tarker’s Mills se font égorger en pleine nuit, sous la lumière blafarde de la pleine lune. Ouvriers esseulés, notables influents, commerçants, vieilles filles, nul n’est épargné, pas même les enfants. Et chaque mois, le cauchemar se renouvelle. Inéluctablement. Le loup-garou déchire la nuit de ses hurlements plaintifs. Tout le monde entend son cri, mais nul ne sait qui sera la prochaine victime. Une seule chose est sûre : il est l’un d’entre eux. Douze mois, douze pleines lunes. L’horreur ne fait que commencer… Outre La nuit du loup-garou, Stephen King nous propose ici le scénario qu’il en a tiré pour l’adaptation cinématographique.

 

Détails techniques:
Mass Market Paperback : 277 pages
Éditeur: J’AI LU (ÉDITIONS) (20 novembre 2000)
ISBN-10: 2290307777
ISBN-13: 978-2290307779

 

Alors qu’il était ivre, lors d’une conférence de science-fiction qui se tenait à Providence (Rhode Island), Stephen King accepta une proposition de Christopher Zavisa. Ce dernier lui proposait d’écrire une histoire d’horreur divisée en douze vignettes mensuelles, chacune de ces vignettes étant accompagnée d’une peinture de Berni Wrightson. King commença donc à écrire cette histoire, dont chaque chapitre devait se composer de 500 mots. Évidemment, il devait finir par débordé, mais avec seulement 127 pages, cette histoire reste quand même la plus courte écrite par Stephen King.

 

Résumé du livre Peur bleue:

L’histoire se déroule sur douze mois. À chaque pleine lune, un terrifiant loup-garou sort de l’ombre pour se nourrir, causant des massacres et terrifiant les habitants de Tarker’s Mills, une petite ville fictive du Maine. Tout commence en janvier par le meurtre sanglant de Arnie Westrum, un cheminot qui, voulant se protéger de la tempête hivernale, avait trouvé refuge dans une cabane à outils en bord de voie ferrée. Suis alors plusieurs évènements horribles qui marquent les habitants de cette communauté. Ces derniers tentent désespérément de mettre la main sur le tueur sadique, le monstre ou alors le loup-garou qui a fait tant de morts dans ce coin de pays reclus.

La bête se frottera cependant à un adversaire de taille; le jeune Marty Coslaw, un paraplégique de dix ans, qui saura repoussé la bête une première fois et qui, avec l’aide de son oncle Al, élaborera un plan pour la mettre en échec.

 

Critique du livre Peur Bleue

La nuit du loup-garou ( ou L’Année du loup-garou )

 

Ce bouquin a un petit quelque chose de bien particulier. Non seulement c’est le plus petit que Stephen King a publié, mais c’est également un roman que King a écrit un peu comme une obligation. D’après la préface (et les fans de King savent comment il présente des préfaces bien divertissantes), il explique l’idée de Christopher Zavisa et qu’il souhaitait écrire un chapitre de cinq cents mots par jour, afin de terminé cette nouvelle en douze jours. Or, il s’emballa davantage pour l’histoire lorsqu’il atteignit juillet et l’apparition de Marty Coswal, le jeune paraplégique.

Devant tout cela, on comprend donc un peu le style d’écriture plutôt pauvre et les évènements précipités des premiers chapitres. Cela devrait-il servir d’excuse auprès des lecteurs ? Personnellement je ne crois pas. Le manque de description des lieux, des évènements et des personnages est vraiment tranchant avec le style habituel de King et probablement que ce roman n’aurait pas été publié s’il avait été signé d’un autre auteur. Rendu au septième chapitre, juillet, les choses deviennent plus intéressantes. Les personnages sont plus vivants et le petit Marty Coswal est plutôt attachant. Cependant, tout reste très expéditif et les scènes d’horreur ressemblent plutôt à des résumés plutôt qu’à des moments dramatiques. Mais il faut souligner que la prose de l’auteur réussi quand même à bien nous faire comprendre le sentiment d’insécurité qui grandit dans la petite communauté de Tarker’s Mills, tout en faisant un petit clin d’oeil aux côtés sombres et aux péchés des gens qui l’habitent.

La finale est plutôt simple et expéditive. Même si les détails qui l’entourent sont bien ficelés (la bête se fait quand même dégommer par un gamin de dix ans, handicapé par-dessus le marché), elle n’a rien d’horrible ou de troublant. Honnêtement, c’est l’un des rares romans pour lequel on puisse dire que le film était vraiment mieux que le livre.

 

À propos du film: Peur Bleue

L’Année du loup-garou (Cycle of the Werewolf, 1983) fut portée à l’écran en 1986 par le réalisateur Daniel Attias. Ce film, dont le scénario fut écrit par King lui-même et se trouve en deuxième partie de l’ouvrage que nous présentons sur cette page), se nommais Peur bleue (Silver Bullet ou Stephen King’s Silver Bullet). Il mettait en vedette Corey Haim, Gary Busey, Megan Follows et Everett McGill. Ce film est sorti le 11 octobre 1985 aux États-Unis et le 15 janvier 1986 en France. Pour plus d’information, l’un de nos sites partenaires présente une excellente critique du film Peur bleue de Stephen King.

 

peur-bleue04 peur-bleue01 peur-bleue02 peur-bleue03

Source des images: Grimmovies

 

 

Facebook Comments

A propos de l'auteur

Administrateur
Google+

Amateur d'histoires d'horreur depuis ma plus tendre enfance, je présente sur ce site mes dernières lectures et j'en fais ma petite critique. Je suis également webmestre du site Internet Dark Stories et administrateur de la page Facebook: Histoires macabres et insolites.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.